Sélectionner une page

Une pose lente est, comme son nom l’indique, une photo réalisée avec un temps de pose long, c’est à dire avec un temps de pose qui ne permet pas de figer un sujet en mouvement (généralement de l’ordre de 1 à 30 secondes).

Quand la luminosité est faible (avant le lever du jour, dans une forêt dense, par un ciel chargé ou par temps de brouillard), la durée d’exposition augmente naturellement permettant ainsi au capteur de votre boîtier d’obtenir suffisamment de lumière. La pose lente obtenue est souvent vécue comme un handicap, engendrant par exemple des flous de bougés (du photographe ou du sujet).

IMPORTANT – cet article a été rédigé par Fabien GrébanPhotographe animalier professionnel, c’est lui qui s’exprime dans cet article.

Personnellement, je préfère considérer ces conditions de faible lumière comme une chance, m’offrant un outil supplémentaire de créativité. En effet, une pose lente permet d’obtenir un effet esthétique très intéressant : le filé. On est alors dans la photo créative, c’est à dire que l’image obtenue est parfois assez éloignée de ce que nos yeux ont pu voir sur le terrain.

I) Le filé de rivière

La pose lente est le plus souvent utilisée pour réaliser des filés de rivière. L’eau en mouvement prend alors un aspect vaporeux très esthétique, obtenu par le fait que l’eau se déplace pendant la prise de vue qui va durer plusieurs secondes.

Pose lente

Exifs : D300, 11mm, F11, 200iso, 5s

Pour réaliser ce genre d’image, vous aurez besoin d’un trépied. En effet, le temps de pose ici sera de plusieurs secondes, impossible donc de rester immobile à main levée aussi longtemps. Une télécommande sera également un plus, afin d’éviter que vous fassiez bouger votre boîtier en activant le déclencheur. Le retardateur pourra aussi faire l’affaire.

Dans le cadrage de l’image, on inclut généralement un élément de décor immobile (rocher, arbre, …) qui sera alors bien net, contrairement à l’eau en mouvement. Les points nets de l’image permettent d’accrocher le regard du lecteur et apporteront de la lisibilité. A l’inverse, si vous choisissez de cadrer votre image uniquement sur l’eau en mouvement, vous pourrez obtenir des photos plus abstraites. A vous de choisir.

Pour le réglage de votre boîtier, je conseille de commencer par utiliser le mode priorité à l’ouverture (mode A ou Av). L’idée étant d’avoir un temps de pose long, on ferme donc le diaphragme, par exemple à f/16, ce qui augmente aussi la profondeur de champ. Dans ce cas, une grande profondeur de champ est un avantage, permettant d’obtenir l’ensemble du paysage photographié bien net.

L’eau prendra un effet de filé avec un temps de pose de l’ordre de 2s. Mais l’aspect sera encore différent si le temps de pose est encore plus important, de l’ordre de 15s ou 30s. Pour ajuster votre temps de pose (qui se règle automatiquement, vu que l’on est en mode A), il faut modifier les iso. Faites différents essais, avec des temps de pose de 2s, 10s et 30s, afin de choisir le rendu que vous préférez.

Pose lente

Exifs : D800, 80mm, F11, 400iso, 2s

Si la luminosité de la scène est trop importante, vous n’arriverez pas à avoir un temps de pose suffisamment long, même en réglant votre boîtier à 100 iso et f/22. Dans ce cas, on utilise un filtre que l’on place devant la lentille de l’objectif. Il s’agit de filtre gris neutre qui empêche une partir de la lumière de rentrer par l’objectif, augmentant ainsi le temps de pose. Personnellement, j’utilise des filtres vissant de marque B+W (modèle 106 ND1,8), mais il existe différentes solutions (Cokin, Hama, Lee, …).

La technique du filé de rivière peut bien sur être appliquée à la photo animalière, il « suffit » de trouver un sujet au bord de la rivière acceptant de tenir la pose pendant plusieurs secondes … c’est notamment possible sur certains oiseaux, comme le héron par exemple, ou le cincle plongeur qui peut rester immobile, notamment juste après un repas. Les photos ainsi obtenues sont souvent spectaculaires et gagnent régulièrement de nombreux concours photo.

_0021132-2-copy

Exifs : D300, 500mm, F11, 200 iso, 1/5s

Le principe est donc de trouver un sujet immobile dans un environnement en mouvement, et d’obtenir un effet de filé par un temps de pose long.

Laissez libre cours à votre imagination, les éléments en mouvements pouvant être très variés :

  • l’eau d’une rivière,
  • les vagues de la mer,
  • les nuages qui défilent,
  • le vent dans les branches,
  • la circulation routière,
  • les pales d’une éolienne, …

II/ La pose lente sur un plan d’eau

Pose lente

Exifs : D300, 30 mm, F22, 200 iso, 30s

Au bord d’un lac, la pose lente peut aussi s’avérer très utile. L’intérêt de photographier un lac est souvent basé sur l’obtention d’un beau reflet. Malheureusement, les conditions ne permettent pas toujours d’obtenir ce reflet, notamment en cas de vent (le vent va produire de petites vagues sur la surface du lac, empêchant la formation du reflet).

Une pose lente annulera l’effet des vaguelettes et permettra de lisser le lac et ainsi obtenir un beau reflet, similaire à un jour sans vent.

III/ La pose lente en animalier

Nous avons vu dans le premier chapitre un exemple de pose lente appliquée en animalier avec le cincle plongeur. Dans ce cas, il s’agit de figer le décor (eau en mouvement) autour d’un animal immobile. Mais la pose lente peut aussi être utilisée sur un animal en mouvement, technique que l’on appelle également « filé ».

Quand la lumière est trop faible, il semble impossible de réaliser une photo d’un animal en mouvement, sans monter à 25 000 iso. On ne pense pas assez souvent à tenter de réaliser un filé. Dans ce cas, il faut chercher à obtenir une vitesse de l’ordre du 1/10eme au 1/40eme de la vitesse minimale nécessaire pour figer le mouvement.

Pose lente

Exifs : D300, 500mm, f4, 1250 iso, 1/25s

Par exemple, sur un blaireau ou un renard traversant une prairie, il faut au minimum une vitesse de 1/400eme pour obtenir une photo nette. Mais quand la lumière n’est pas suffisante, il faut au contraire chercher à baisser la vitesse aux alentours du 1/40eme à 1/10eme de seconde. Et, il faut suivre le sujet dans le viseur pendant le déclenchement. En effet, le filé est obtenue ici par un mouvement de votre télé-objectif, en suivant l’animal en mouvement. Ainsi, avec un peu de réussite, on obtient l’animal net dans un décor flou.

Cet exercice est difficile sur les mammifères, exercez vous d’abord sur de grands oiseaux comme des vols de goéland en bord de mer ou l’envol des grues en allant au festival de Montier en Der

[Note de Régis : écoutez l’interview de Florence Dabenoc sur le flou de filé pour compléter]

IV/ Photo créative : le filé d’arbres

Pour réaliser un filé d’arbre, le sujet est cette fois immobile, et l’on souhaite donner un effet de mouvement. Il faut donc régler le boîtier pour obtenir un temps de pose assez long, de l’ordre du 1/10eme de seconde (comme toujours en fermant le diaphragme et en baissant les iso). Et pendant la prise de vue, on réalise un mouvement parallèle aux troncs d’arbres avec le téléobjectif.

Pose lente

Exifs : D800, 150mm, F16, 100 iso, 0,6s

Pose lente

Exifs :D800, 200mm, F8, 500 iso, 1/6s

Pour réaliser ce type d’images, on peut utiliser des focales très variées, du grand angle au petit téléobjectif. Mais pour commencer à pratiquer cette technique, je conseille d’utiliser des focales assez grande (par exemple un zoom 70-200 mm), ce qui permet de bien mettre en évidence les arbres, tout en évitant d’avoir un morceau de ciel dans l’image (qui donnerait un effet disgracieux en raison du filé).

Le résultat obtenu est assez surprenant. Les images semblent issues d’un monde fantastique, se rapprochant plus de la peinture figurative que de la photographie traditionnelle. Laissez libre cours a votre imagination, faites de nombreux essais dans différents styles de forêt : hêtraie, sapinière, peupleraie, …

D’autres techniques existent, comme par exemple, le zooming, ou pendant la prise de la photo, vous tournez la bague de votre zoom. Essayez, vous verrez que l’effet est très surprenant.

En conclusion, sortez des sentiers battus, oubliez les règles de la photo classique et faites de nouveaux essais, encore et toujours. Et dites dans les commentaires sur quel sujet vous faites des poses lentes !

 

👋Une surprise ici
👋Tu peux rejoindre mon canal privé Telegram où j'explique mes stratégies pour gagner de l'argent grâce à la photo. Pour ça, clique sur le bouton