4 idées de photo macro en hiver

La période hivernale donne de belles occasions de faire de la macro. Voici quelques idées de sujets et des conseils.

[NOTE] Cet article est écrit en partenariat avec Lorraine Bennery, photographe pro. Lorraine organise des stages photos terrain orientés macro toute l’année. Elle a encore de la place pour 2 stages photo qu’elle organise en mai prochain :

  • Comment photographier les orchidées : Un stage complet pour vous permettre de progresser tant dans l’usage de votre boîtier que dans la connaissance de la petite faune et de la flore. Cliquez ici
  • Macro-photo dans l’Aveyron : développez vos connaissances naturalistes tout en recevant les meilleurs conseils pour progresser en photo. Cliquez ici

Équipement

Pour la photographie macro, vous obtiendrez les meilleurs résultats avec un objectif macro dédié. Un 35 mm f/2.8 ou un 100 mm f/2.8 seront idéals.

Mais la photo rapprochée est aussi possible avec d’autres types d’objectifs. Un 300 mm f/4 ou un modeste 70-300 mm font parfaitement l’affaire. On parlera alors de proxiphotographie. Mais l’idée reste la même : se rapprocher du sujet le plus possible pour le photographier en gros plan.

Réglages

C’est simple.

Le but est de mettre le petit sujet photographié en valeur. Pour ça, il faut avoir un avant plan et un arrière plan bien flous. Alors en plus d’être très proche du sujet, le fait d’ouvrir à fond le diaphragme permettra d’avoir une zone de netteté très petite.

Parfait pour que seul le petit sujet soit net et tout le reste flou.

Concernant la mise au point, sachez que c’est la principale difficulté en macro. Puisque vous avez une toute petite profondeur de champ, le risque de mettre le sujet hors du plan de netteté est important.

Pour éviter ça, je vous conseille d’être le plus stable possible (un trépied est vraiment conseillé). Je vous  conseille enfin de faire la mise au point manuellement. Comme le sujet est statique, ça ne pose aucune difficulté !

Pour mieux comprendre le coté technique de la macrophotographie, écoutez cette interview

Glaçons

Pas la peine de sortir ceux du frigo ! Quand il fait vraiment froid, des stalactites se forment un peu partout sur des objets extérieurs. Tiens, sous les rétroviseurs des voitures, c’est systématique ! Mais on peut aussi en trouver sur les gouttières des maisons, ou sous les rebords des fenêtres.

Ceux-là sont parfaits car à une hauteur accessible pour les photographier (bon sauf sur les gouttières des maisons ! 😉 ).

L’idée qui tue : jouer avec le soleil et tester différents éclairages. Une grande ouverture peut donner un fond coloré magnifique grâce au ciel ou carrément à la carrosserie des voitures !

Givre

Souvent à cette période de l’année, le givre est au rendez-vous tous les matins. Levez-vous un peu plus tôt et allez jeter un oeil sur le pare-brise de la voiture (encore elle!) avant de le gratter. Si vous êtes chanceux, vous pourriez voir quelques formes abstraites sympas !

On peut aussi trouver du givre facilement sur les grillages des clôtures. Prenez garde à ce que votre balance des blancs vous donne une image blanche et pas bleue. Même chose, pensez à augmenter les IL de +1 pour un rendu encore plus blanc.

Flocons de neige

Lorsque la neige tombe, tentez de photographier un flocon.

Idéalement, il vaut mieux utiliser un véritable objectif macro. La taille d’un flocon est tellement petite qu’il faut bénéficier du rapport de reproduction de 1:1.

L’idée ici est de photographier le flocon posé sur un support très contrasté. Vous pouvez placer un tissu noir, comme un gant, un bonnet, une écharpe ou encore … une chaussette (!) dehors et laisser tomber la neige dessus.

Comme le support est noir, évitez d’être en plein soleil, la chaleur emmagasinée par le tissu fera fondre trop vite les flocons. Soyez à l’ombre.

L’astuce ici pour la netteté est de régler manuellement la bague de mise au point sur la butée de distance minimale de mise au point puis de vous approcher, physiquement avec l’appareil, vers le flocon. Du coup, c’est votre buste, avec le reflex collé à l’oeil, qui joue le rôle de mise au point.

Les forêts

Les forêts sont idéales pour la macrophotographie en hiver. Les flaques gelées, les feuilles prisonnières des glaces, les troncs d’arbres givrés, sont autant de thèmes à explorer.

Vu la profusion de sujets possibles et la quantité disponible de matière (comme les feuilles givrées au sol) vous devrez prendre grand soin de bien composer votre image. Rien de pire qu’un fouillis de matière sans fil conducteur dans la scène. L’oeil du spectateur s’y perdrait !

Pour éviter ça, rien de tel que de tourner autour du sujet. Littéralement.

Autre chose : vous avez parfaitement le droit de déplacer vos sujets s’ils sont déjà « morts » (feuilles, branches d’arbres au sol, pierres, …)

Et surtout, utilisez une grande ouverture (petit chiffre /f) pour flouter l’arrière plan qui sera forcément chargé. Faites plein d’essais en jouant avec la profondeur de champ et le point de vue jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui fonctionne et qui mette en valeur le sujet.

 

19
Participez à la discussion ou posez votre question !

avatar
10000
10 Fils de commentaires
9 Réponses aux fils de discussion
0 Followers
 
Commentaire le plus commenté
Le fil de commentaires le plus chaud
12 Auteurs
GuyThierryCaroleRégis MoscardiniMarie-José Auteurs récents
  Être prévenu ...  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Être prévenu ...
Guy
Invité
Guy

Merci Régis pour ce petit topo très bien expliqué et qui redonne l envie de refaire de la macro. J avais fait il y a bien longtemps de la macro en argentique avec des sonnettes. Arc un APSC me conseille tu de reprendre des sonnettes ou des tubes allongé. Merci d avance te ta réponse. Cordialement. Guy

Thierry
Invité
Thierry

A l’époque j’essayais la macro de fleur avec un soufflet et largentique, la je vais essayer avec des tubes allonges…il faut arrêter en manuel je crois…avec quel objectif?
Un t0mm convientil6?
Merci et bravo pour ces infos

Thierry
Invité
Thierry

Je voulais dire un 50mm!

Carole
Invité
Carole

Super intéressant merci!

Marie-José
Invité
Marie-José

Merci Régis,
j’avais peur de faire de la macro jusqu’à maintenant, grâce à bous je vais pourvoir mettre en pratique ce que j’ai appris. bonne soirée,
Marie-José

Jean Paul
Invité
Jean Paul

Bonsoir Régis,

Merci pour ce sujet tout aussi passionnant que les autres et qui donne d’autres visions de la macro et aussi l’envie d’en faire ou aller plus loin pour ceux qui pratique déjà.
Bravo et encore merci
Bonne soirée
Jean Paul

jean jacques
Invité
jean jacques

Régis, merci pour ce partage cela me donne des idées pour des prises en macro jusqu’à présent je n’avais fait que des goutes d’eau.

Marc
Invité
Marc

Merci Régis pour ce petit article très clair. Les bonnes idées sont en effet parfois toutes simples. Ton expérience nous fait gagner beaucoup de temps, en nous faisant penser à l’essentiel de la technique et en nous laissant nous consacrer à la part création artistique. Bravo et encore merci.

Jean Pierre
Invité
Jean Pierre

Bonjour
Que pensez-vous de l’utilisation de bagues « macro ». Il ya certes une perte de profondeur de champ et bien souvent un pied est nécessaire. Est-ce qu’il y a d’autres inconvénients? Merci

Patrick
Invité
Patrick

Bonjour je recherche un bonne objectif macro pour D3100 je veux me lancer dans la macro mais je n’y connais pas grand chose merci d’avance pour vos réponses

Jean-Marie
Invité
Jean-Marie

Le Sigma 105, 2.8.

Olivier
Invité

Bonjour Régis,
Encore une bonne idée que cet article. Merci !
La macro se fait par tous temps et toutes saisons.
Et comme tu l’as déjà écrit, pour ceux qui ne disposent pas de beaucoup de temps, il y a toujours une image à figer sur nos capteurs.
J’ai toujours mon objectif macro avec moi en sortie nature. Et quand je le monte sur le boitier, j’en oublierai presque le télé parce qu’une fois le nez à hauteur du sol, je vois toujours quelque chose. Pas toujours de déclenchement à cause d’une mauvaise lumière, d’un angle de prise de vue impossible et d’un mal de dos, du vent, … mais il reste au moins une observation et un bout de connaissance en plus 🙂
A+

Marc
Invité
Marc

Tout à fait vrai et bonne idée d’avoir toujours avec soi l’objectif macro.