Tutoriel : comment utiliser Google Maps en photo animalière

capture écran google maps accueil

Dans cet article, vous apprendrez à utiliser le service google maps pour organiser efficacement toutes vos idées de sortie photo.

Notez toutes les idées de vos sorties photo

Si vous vous souvenez de l’article Comment trouver l’inspiration en photo animalière, celui-ci est la suite.

L’objectif de ce billet est de vous permettre de ne plus avoir à vous dire “bon alors qu’est-ce que je vais photographier aujourd’hui ? pffff, j’en sais rien, je sais qu’il y a des choses à faire, mais je ne sais plus où ! Si j’avais noté au fur et à mesure …” Levez la main ceux qui se sentent concernés ! Ah quand même, tout ça ! Bon alors le cours va commencer 🙂

Les écrits restent, la mémoire s’envole

Ce proverbe n’est pas tout à fait l’original (qui doit être un truc comme “Les paroles s’envolent, les écris restent“), mais ça marche aussi ! Depuis assez longtemps déjà j’ai pris l’habitude de noter les idées qui me traversent l’esprit. Comme je n’en ai pas toutes les dix secondes, ca va, ça n’est pas trop chronophage !

Pour mon travail, mes affaires perso, peu importe le domaine : je note les idées qui sont suffisamment intéressantes pour être couchées sur papier. Enfin, je devrais dire taper sur clavier : car je vis avec mon temps 🙂 Aux oubliettes carnet de note et autres mémo papier ! Mon iPhone smartphone avec une application dédiée, pour moi, c’est le top : tout est classé par catégorie, je retrouve mes notes par mots-clés ou par date.

Bref, tout cela pour vous dire que cette (bonne ?) habitude, je l’ai évidemment gardée pour la photo animalière. Au cours de mes sorties, je fais l’effort de prendre en note ce qui pourrait m’être utile en classant tout ce beau monde par catégories, sur des cartes … je n’en dis pas plus, on verra cela plus tard dans l’article 😉 .

Ne vous dites pas … je m’en souviendrai, c’est bon !

Ah, on lutte tous contre le fameux  “je le ferais plus tard” … sauf que plus tard, c’est trop tard ! Imaginez un peu : lors d’une billebaude, vous découvrez un joli petit étang avec presque tous les ingrédients pour faire une belle photo d’ambiance. Il ne manque qu’un peu de brume pour en faire un tableau parfait. Ce jour là biensur, le brouillard est absent mais vous vous dites “ok, je sais à peu près l’emplacement de l’étang, dès que les conditions sont réunies, j’y retourne”. Vous me voyez venir ! Le jour J, celui de la brume éclairée par le soleil levant, hop, direction l’étang “euh, l’étang, c’était où au juste ?” 🙂

J’ai aussi une autre version, encore pire celle-là. Le jour J donc, vous voyez bien que la météo est excellente pour des photos d’ambiance. Votre réflexion : “hum, c’est vraiment dommage de passer à coté de cette lumière mais je ne vois pas trop où je pourrais aller pour en profiter”

Bon, vous avez compris ma démonstration : si dès votre découverte de l’étang vous aviez noté son emplacement et aussi les conditions attendues pour y retourner, tout cela ne serait pas arrivé.

Tutoriel pour utiliser les services google maps en photo animalière

Maintenant que le principe est entendu, que vous êtes (j’espère !) décidés à ne plus compter sur votre seule mémoire, voici une démarche expliquée pas à pas et illustrée qui devrait vous aider.
Avant d’aller plus loin, vous devez savoir que la méthode présentée ici et que j’utilise très souvent présente deux contraintes qui pourront rebuter certains : utiliser l’application Google Maps sur smartphone et posséder un compte Google afin de pratiquer l’excellent service Google Maps sur internet. 
Par ailleurs, les captures d’écrans pour l’étape 2 ont été faites à partir de l’application Google Maps d’un iPhone. L’interface doit être différente sur un autre type de smartphone comme Androïd par exemple mais l’esprit et la démarche restent évidemment identiques.
  • ETAPE 1 : création de cartes personnalisées dans google maps

Pour bénéficier des services gratuits de Google Maps, pas d’autres choix que de se créer un compte chez Google. Si vous y êtes allergiques, pas la peine d’aller plus loin dans l’article ! Ceux qui ont déjà un compte, passez au premier point, pour les autres, inscrivez-vous ici, c’est gratuit et ça ne rapporte rien !

    • chouette, vous faites partie de la petite famille Google. Allez, filons directement au service Google Maps et vous aurez la page suivante sous les yeux.
capture écran google maps accueil

Ecran d’accueil de Google Maps

    • il est temps de créer votre première carte personnalisée : cliquez sur l’onglet “mes adresses” entouré de rouge ci-dessus
    • sur le nouvelle page, repérez le gros bouton rectangulaire rouge “créer une carte” … et tapez dessus
capture écran google maps création carte

Créer une nouvelle carte

    • une nouvelle page s’affiche sur laquelle vous pouvez rentrer les caractéristiques de votre nouvelle carte. Exemple :
capture ecran google maps création carte

Renseignez le nom de votre nouvelle carte

      • Titre : mammifères
      • Description : points d’intérêts repérés lors de mes sorties (indices de présence, rencontres, cris, …)
      • Confidentialité : deux choix s’offrent à vous, rendre la carte publique ou la rendre confidentielle. Je conseille plutot de rendre les cartes sur la faune confidentielles (certains chasseurs pourraient s’en servir) et les cartes type paysages, rendez-les publique.
      • Validez cela en cliquant sur OK … votre première carte est enfin créée ! Alors, ça fait quoi ?

N’hésitez pas à répéter la même opération pour d’autres types de cartes. Voici les miennes ci-dessous, ça n’est qu’un exemple, il n’y a pas de limites !

capture écran google maps mes adresses

Les cartes que j’ai créées : mammifères, oiseaux, points de vue et cascades

 

  • ETAPE 2 : utiliser google maps en sortie photo

Vos cartes de Google Maps nouvellement créées sur internet auront tout leur intérêt seulement si vous utilisez ce même service Google Maps sur le terrain, en sortie photo. Ne commencez pas à débrancher votre ordi pour l’apporter en billebaude ! Il existe une solution bien pratique, à condition de posséder un smartphone, un téléphone intelligent en français : l’application Google Maps pour mobiles qui doit être normalement pré-installée, sinon téléchargez-la, elle est gratuite.

    • mettre dans votre poche, votre smartphone préféré (Androïd, iPhone, BlackBerry, WindowsPhone, Nokia, … vous en voyez d’autres ?)
    • partir sur le terrain en billebaude, en balade de reconnaissance de terrain
    • dès que vous apercevez un élément intéressant, voici ce que vous devez faire :
      • lancer l’application Google Maps (attention, vous devez capter le réseau téléphonique)
      • cliquer sur l’icône en forme de flèche, l’ordre est donné à l’application de centrer la carte sur votre position
capture ecran iphone google maps 7

Cliquez sur la flèche blanche

      • une fois votre position repérée par l’application, appuyer sur le bouton en forme de page relevée, plusieurs options sont disponibles
      • trouver l’onglet “Placer un repère” et cliquer dessus
capture ecran iphone google maps 4

Cliquez sur l’onglet page relevée et la page se relève !

      • de retour sur la carte, une punaise se plante là où vous êtes (sur le smartphone, pas en vrai 😉 ) c’est fait, votre repère est placé.
      • cliquer sur la flèche blanche cerclée de bleu
capture ecran iphone google maps 6

Cliquez sur le flèche blanche cerclée de bleu

      • repérer puis cliquer sur “ajouter aux signets”
capture ecran iphone google maps 5

Cliquez sur Ajouter aux signets

      • sur la nouvelle page qui s’affiche, renommer votre point d’intérêt, par exemple “sujet + date + heure”
      • ne pas oublier d’enregistrer … et voilà, votre premier point d’intérêt est enregistré sur votre smartphone, vous n’avez plus à vous en soucier
capture ecran iphone google maps 8

N’oubliez pas d’enregistrer vos informations

      • répéter l’opération aussi souvent que nécessaire : un terrier de renard, des indices de présence de lapins, un martin pêcheur qui passe en flèche, bref, votre voisine qui bronze au soleil
  • ETAPE 3 : synchroniser les données google maps

Vous êtes de retour à la maison, le smartphone toujours en poche mais lesté de nombreux points mémorisés, il ne vous reste plus qu’à vous les envoyer par mail sur votre propre adresse mail, un auto-envoi en quelque sorte !

    • nous sommes donc encore dans l’application Google Maps à partir du smartphone, cliquer sur l’onglet en forme de page retournée, puis sur le bouton “Liste”

 

capture ecran iphone google maps 9

Cliquez ici sur Liste pour afficher tous vos points d’intérêts

    • Et là, vous devriez retrouver l’ensemble des points d’intérêts mémorisés au cours de votre sortie
    • Pour chaque point d’intérêt, cliquez sur la flèche bleue cerclée de blanc
capture ecran iphone google maps

Vous pourriez avoir plus de deux points d’intérêts !

    • Puis sur l’onglet “Envoyer ce lieu” via courrier électronique (vous pouvez le twitter si ça vous chante 🙂 et même l’envoyer par MMS à votre belle-mère)
capture ecran iphone google maps 2

C’est le moment de vous auto-envoyer vos points d’intérêts

    • Rendez-vous sur votre boite mail, et grâce au miracle de la technologie, tous vos lieux repérés sont donc sur votre ordi.
    • Allez sur internet, puis connectez-vous à votre compte Google pour aller sur la page Google Maps
    • Revenez dans la boite mail de l’ordi et zou, cliquez (vous en aurez fait des clics 🙂 ) sur les liens des points d’intérêts dans les e-mails reçus.
capture écran mail réception

Votre écran devrait à peu près ressembler à ça

    • Comme par magie, vous avez devant vos yeux remplis d’émotion une carte sur laquelle figure un des points remarquables noté sur le smartphone en pleine brousse
capture écran google maps 1

Remarquez les coordonnées GPS ! C’est bien foutu hein ?

    • il ne vous reste plus qu’à cliquer (encore !) sur “ajouter à mes cartes” puis sur le menu déroulant et choisir la carte concernée, parmi celles que vous avez créées.
capture ecran google maps ajout mes cartes

Cliquez sur Ajoutez à mes cartes puis sur le menu déroulant comportant tout

Un exemple de carte que j’ai créée

Je vais vous la faire courte ici, une image valant mille mots, voici ci-dessous un exemple de ma carte “Oiseaux”.
Remarquez qu’en bidouillant un peu dans vos cartes et dans vos points d’intérêts, vous avez de nombreuses possibilités pour personnaliser votre contenu. J’ai notamment tracé une zone dans laquelle sévit un martin pêcheur ou encore un point précis où je vois souvent un héron cendré.

capture ecran google maps carte oiseau

Voici une de mes cartes !

Maintenant, c’est à vous de jouer ! Tout le processus décrit paraitra long et fastidieux pour certains d’entre vous, mais je vous assure que s’astreindre à cet effort ne pourra que vous faire progresser et vous démarquera du photographe animalier de base ;), vous savez, celui qui ne prend pas le temps de noter ses rencontres et de ne pas rechercher le nom des espèces rencontrées!

Mise à jour : pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans la fonction Géolocalisation de leurs photos, vous pouvez télécharger un document PDF que j’avais créé : le geotagging, une nouvelle façon de classer vos photos.

Utilisez-vous aussi Google Maps pour vos sorties photos ?

[adrotate banner= »1″]
[adrotate group= »1″]

Participez à la discussion ou posez votre question !

35 Commentaires sur "Tutoriel : comment utiliser Google Maps en photo animalière"

Être prévenu ...
avatar
10000
Trier par:   le plus récent | le plus ancien | le plus populaire
Emile
Invité

Alexandrine Bonjour et un tout grand merci pour ce tutoriel super bien fait . Merci monsieur de nous aider à progresser.

trackback

[…] des astuces pour repérer des sites à photographier […]

trackback

[…] La première partie de votre repérage se fera tranquillement comme souvent pour ma part, derrière votre écran d’ordinateur, sur @google map ou @geoportail . [Note de Régis : j’ai écrit un article au sujet du repérage à l’aide de Google Maps] […]

trackback

[…] Pour gagner du temps je vous conseille de jeter un oeil à l’avance sur une carte IGN ou mieux (d’après moi !) sur un outil comme Google Maps ou Geoportail. Repérez alors les zones faites de bocages, de lisières de forêts, ouvertes et parsemées de bosquets. Bien sur, il faut qu’une route passe dans cette zone. Car je vous rappelle que l’idée est de les voir sans descendre de votre voiture. N’hésitez pas à lire mon article complet sur comment bien utiliser Google Maps […]

trackback

[…] Il est tout à fait possible de procéder de la même façon pour d’autres biotopes. J’avais d’ailleurs écris un article pour vous apprendre à repérer un spot photo avec Google Maps. […]

trackback

[…] repérer puis lister les différents lieux d’action. A ce sujet, vous pouvez re-lire l’article que j’avais écris sur l’utilisation de Google Maps pour la photo animalière […]

Virginie
Invité

Bonjour à tous
Wouah! Quel tuto! Comme je prend de la bouteille j’avoue travailler ma mémoire à l’ancienne:-))
Quand j’ai trouvé un indice, animal ou site qui m’interpelle, je le photographie, puis je regarde autour de moi (environnement, végétation, biotope,lumière,etc,…) et je retourne jusqu’à mon point de stationnement en continuant de mémoriser certains points que je serais sûre de reconnaître, je fais parfois un croquis des diff. axes et note les lieu-dit. Puis à la maison je consigne mes infos sur un carnet et je visionne sur Géoportail (je le préfère de plus en plus à Google MAp) car je peux jouer sur les opacités des vues: aérienne, tracé IGN, hydrographie et récemment cadastre (demande en mairie coordonnées propriétaire pour autorisation d’affût). Voilà un système assez classique mais qui a le mérite dans ma situation de rencontrer aussi des gens du coin et si le courant passe: pleins d’infos sur le coin, habitudes,chasse et les animaux présents aussi:-))
Comme tu le résumes si bien Régis, ces systèmes restent des aides, à nous de concilier modernisme et vieilles méthodes…

Sophie Labelle
Invité

Vraiment génial comme billet. Pratique pratique ! Merci pour le partage et surtout le détail pas à pas. 🙂

Pascal
Invité

cool !!! merci 🙂

Patrice MESTARI
Invité

Salut Régis et merci pour l’info 🙂

Il y à une petite astuce également pour récupérer facilement ses cartes google MAP pour les intégrer dans l’Iphone.

On peut effectivement soit exporter le fichier KML ce qui nécessite un minimum de préparation.
La seconde solution qui est plus pratique est d’installer une fois Google Earth à partir de son Iphone, et ensuite de se connecter avec son compte Google. (A faire dans les prefs)
Comme par magie, toutes nos cartes vont apparaître dans l’application Google Earth en mode satellite 🙂

Maxence
Invité

Super cette technique qui va m’aider a suivre mes cerf ….. Merci Regis

Tom Mosack
Invité

J’utilise déjà ce procédé de carte, mais tout autrement. Je fais des cartes interactives pour mes stagiaires pour qu’ils sachent où on va, où on dort, qu’est ce qu’on risque de voir. C’est très sympa et bien pratique. Exemple pour notre stage à Gourette en juin : http://stage-photo-pyrenees.fr/fr/10-stage-photo-gourette.html

Sinon, à part ça, tu m’invites dans ton coin à martin ? 😀

Très bon article qui va en aider plus d’un, même si j’ai une mémoire en béton haha 😀

Guillaume
Invité

Extra, je me suis toujours demandé comment utiliser les points enregistrés sur mon bigot.

Merci !

Janusz
Invité

Salut Régis,
Beau boulot de synthèse.
Avec les outils Google, j’ajouterai à ta panoplie l’application « Mes parcours » de la firme Google aussi. C’est un must have comme on dit.

L’intérêt c’est que même sans couverture internet, il enregistre ton cheminement sous forme de trajet que tu peux commenter au fur et à mesure.
Et de la même manière, une fois rentré chez toi, tu t’envoies le parcours en entier avec les repères que tu intègres à tes cartes.
Ça sert même à géotagguer tes photos avec un logiciel idoine (j’utilise Geosetter sous Windows).

Julien
Invité

Shfuuu…shfiiiuuu!!!!
Non, ce n’est pas une « parole » d’oiseau, mais un sifflement (c’est difficile à traduire avec des lettres) d’admiration pour le travail réalisé.

jeff
Invité

Merci Régis comme d’habitude beaucoup de travail au bénéfice des photographes. Super tuto avec tous mes remerciement.
Jeff

patdood85
Invité

Merci pour le partage 🙂 personnellement en plus de Maps je me sers également à la maison du site Géoportail en mode « carte » avant de faire des repérages, il me permet de voir certains chemins et sentiers dans des endroits que je ne connais pas, gain de temps assuré qui permet de moins se perdre.
Au pire je fais une copie d’écran que j’imprime et que j’emmène pour ma première « visite ».

laure
Invité

Sympa tout ça; je savais que j’aurais dû m’acheter un smartphone!!!
Même sans, je prépare mais sorties paysage avec google earth, et rentre mes itinéraires dans le gps, et c’est vrai c’est sympa. Après j’ai quand même de quoi noter.
Mince c’est qd même valable un smartphone!

xavier
Invité

Bonjour Régis!

Et as tu eu l’occasion d’essayer d’appliquer cela avec les appareils photos directement?
De plus en plus nombreux appareils photos et de plus en plus nombreuses caméras intègrent un positionnement gps de la photo..
Je ne me suis pas encore penché sur le sujet mais ton article me donne l’envie de le faire.
Je te souhaite une belle journée:
Xavier
PS Maintenant après la lecture de ton article on ne pourra plus dire (C’était ou déjà cet étang ?;)

Edith
Invité

Merci pour ce tuto fort intéressant, y-a plus qu’à…

Benfoto
Invité

Merci Régis, c’est une super idée. Perso, je commence à me servir de google maps avec la nouvelle application carte dans LR4, super intéressant. Cette idée est à creuser… Pour ne plus laisser passer de beaux endroits et de belles photos

wpDiscuz