choisir_materiel_photo_animaliere

Bien choisir son matériel pour la photo animalière. Voilà un sacré bout de temps que je voulais écrire ce guide. C'est chose faite. J'espère que vous allez aimer .. et surtout qu'il va vous aider. C'est le but ! 

Et oui ! Les nouveautés sont très fréquentes chez les constructeurs. De nouveaux boitiers aux capteurs plein format, APS-C, des hybrides toujours plus performants, de nouvelles cartes mémoire, des objectifs plus légers, du WiFi, de la vidéo embarquée… Ce sont toutes ces nouvelles fonctions et ces progrès techniques qui rendent obsolète le matériel vieux de seulement quelques années, voire quelques mois parfois.


Les plus gros progrès ont lieu sur les boitiers. Voyez un peu : des capteurs toujours plus performants, des pixels de plus en plus efficients, des vitesses d'autofocus impressionnantes, des montées en ISO sans bruit, de la vidéo 4K… Le choix du reflex pour l’animalier a donc énormément évolué. 
Et en bien ! Alors pour vous aider à y voir plus clair, nous faisons le point pour vous. Et surtout, nous mettrons à jour cette page dès que nécessaire ! 

Dernière chose : nous n'avons pas testé systématiquement chacun des boitiers que nous avons listés sur cette page. Alors comment faisons-nous pour vous les proposer et en faire un commentaire quand même ? En nous basant sur les nombreux avis et tests disponibles sur internet et les magazines. Quand de nombreux médias font l'éloge d'un modèle, on ne peut pas se tromper ! 

La plupart des produits présentés ici ont des liens d'achat vers le site Amazon.com. Ce site réputé pratique des tarifs très compétitifs. J'achète toujours chez eux. Alors si vous trouvez ces recommandations utiles, vous pouvez aider le blog en utilisant les boutons d'achat de cette page : ils sont affiliés. Ça ne vous coûte rien de plus, c'est transparent, mais cela nous donne une petite commission. Merci !!! :-)

CONSEILS POUR CHOISIR SON BOITIER


Avant d'entrer dans le vif du sujet et vous donner notre choix des meilleures références actuelles sur le marché pour l'animalier, quelques explications s'imposent. Il nous parait en effet important que vous puissiez faire votre choix en toute connaissance de cause.

Il y a à peine quelques années, c'était très simple. Trois types d'appareils se partageaient le marché :

  1. les petits COMPACTS (sic) pour les souvenirs de vacances et photographier sans se prendre la tête.
  2. les BRIDGES pour ceux qui voulaient un gros zoom à petit prix, et quelques réglages plus poussés
  3. et enfin les REFLEX pour les plus exigeants, les amateurs éclairés, et les pros. 

Pour le photographe animalier, la question ne se posait alors même pas ! Il fallait acheter le numéro 3, un reflex ​à objectifs interchangeables. Sauf qu'un quatrième type de boitier est arrivé récemment sur le marché (en 2008 avec Panasonic pour être précis). Les appareils dits HYBRIDES (on verra plus loin ce que c'est exactement).

Ce qui nous donne en mars 2016 ces quatre catégories :

Les COMPACTS

appareil photo compact

Les BRIDGES

appareil photo bridge

Les REFLEX

Les HYBRIDES

Du coup, beaucoup d’entre vous nous demandent ce qu'il faut pour faire de l’animalier. Les compacts et les bridges sont à oublier : lents, qualité d'image limitée et objectifs non interchangeables. Restent donc les reflex et les hybrides. Pour ces derniers, leurs performances sont à chaque nouvelle sortie toujours meilleures et tendent à rattraper les performances des reflex.

Alors Hybrides ? Reflex ? La question mérite en effet d'être posée !

C'est pourquoi vous trouverez dans ce guide complet des reflex, évidemment, mais aussi des hybrides. Oui, mais pas n'importe lesquels, seulement ceux qui ont les capacités à être utilisés pour photographier les animaux. 


Tous les appareils photos, qu'ils soient Reflex, Bridge, Hybride ou Compact peuvent être rangés dans deux grandes familles

Les appareils qui n’utilisent pas de miroir


La visée s'effectue soit via un écran LCD, soit via un viseur électronique. Rentrent dans cette catégorie les compacts, les bridges et les hybrides. Voici ce qui les différencie : 

  • Compacts et Bridges : ils sont avec un objectif incorporé (que l'on ne peut pas changer), qu'il soit fixe ou doté d'un zoom souvent assez lumineux.
 On les appelle bridge lorsqu’ils disposent d’un long zoom. Ou compact quand ils se glissent dans la poche. Ils n'ont pas toujours de réglages avancés.
  • Hybrides : on les appelle aussi (en anglais DSLM). Compacité, qualité d'image et objectifs interchangeables, leur arrivée sur le marché a changé la donne. Ils disposent de réglages avancés et surtout de capteurs de la taille de ceux des reflex. La visée se fait via un écran ou un viseur électronique. Une alternative de plus en plus crédible pour le photographe nature. 
Les appareils qui utilisent un miroir

La visée est dite alors reflex car elle s'effectue à travers l'objectif grâce à un prisme optique : c'est le système Pentaprisme. Cette visée optique reste la plus précise et la plus confortable à ce jour. Ses avantages sont une visée immédiate et une vue optique directe de la scène. Les appareils de cette catégorie sont à objectifs interchangeables.

Vous l'avez compris, seuls les reflex (en anglais DSLR) utilisent cette technologie. ​


De l'importance de la taille du capteur numérique

La taille du capteur intervient directement dans la qualité,  le rendu de l'image finale. Je vous rappelle qu'il remplace ni plus ni moins la pellicule argentique. C'est lui qui transforme la scène réelle sous vos yeux en une image numérique. C'est vous dire son importance. Dans l'univers des Reflex et des Hybrides, vous trouverez trois tailles différentes de capteurs. 

Capteur 4/3

Capteur que l’on trouve chez Olympus et Panasonic et c'est le plus petit des formats employés sur les reflex. Le facteur de conversion est de 2. 

La taille du capteur est de 17,3 mm x 13 mm.​

Capteur APS-C

Il est utilisé par la plupart des marques comme Canon, Nikon, Pentax ou Sony. Le facteur de conversion est de 1,4 à 1,5

La taille du capteur est en moyennne de 23 mm x 15 mm.​

Capteur Plein-format

Appelé aussi Full Frame ce capteur est utilisé sur des reflex de gamme pro ou semi pro. Ils ont un capteur de 24 mm x 36 mm ce qui correspond exactement à la taille de feu la pellicule argentique. Le facteur de conversion est donc de 1.

La taille du capteur utilisé influencera l'image finale sur trois aspects. Et pas des moindres.

  1. La sensibilité. Plus le capteur est grand, plus il est capable de monter en sensibilité sans faire apparaitre trop de bruit. 
  2. Facteur de recadrage. La pellicule reste d'actualité, même en numérique. C'est sa taille de 24 x 36 mm qui fait figure d'étalon. Aussi, un capteur Plein Format est de taille identique. Un 50 mm monté vous donne dans le viseur une perspective de 50 mm. Comme au temps de l'argentique. En revanche, ce même 50 mm monté sur un capteur APS-C, plus petit donc, donne une vision dans le viseur de 75 mm. 
  3. La profondeur de champ. À ouverture de diaphragme égale, la profondeur de champ sera plus faible avec un grand capteur.  Le bokeh (flou d'arrière-plan) aura tendance à être plus doux, onctueux.  

Pour bien comprendre toutes ces histoires de taille de capteur et leurs conséquences, je vous recommande de lire cet article d'Anne-Laure Jacquart

NOTRE SÉLECTION DE REFLEX APS-C

Ce type de matériel est intéressant en animalier grâce au facteur multiplicateur, dû à un capteur numérique moins grand qu'un capteur plein format. C'est à dire qu'un 300 mm monté sur un reflex APS-C donne une image dans le viseur qui équivaut à celle d'un 450 mm avec un capteur Plein Format (pour Nikon et Pentax, chez Canon, ce sera 480 mm)

Voici notre premier conseil : achetez le boitier reflex seul (on dit "nu"). Sachez que l'objectif 18-55 mm la plupart du temps vendu dans les kits boitier + objectif  ne vous servira en rien pour l’animalier. Tout d'abord parce que sa focale est bien trop courte. Ensuite parce que sa qualité est médiocre et ne permet pas d'apprécier les qualités du capteur. Vous pourrez éventuellement l'utiliser en photo de paysage. Mais franchement, ne perdez pas votre temps avec. 

Edit : j'ai échangé des mails avec un fidèle lecteur à ce sujet. Il m'a convaincu ! Le 18-55 mm (ou 18-105 mm voire 18-135) sont loin d'être des bêtes de course. Mais il est pratiquement donné car fabriqué en très grand nombre (les économies d'échelle, tout ça ...). Finalement, pourquoi s'en priver ? Vous pourrez faire tous les tests et expériences possibles avec ... même s'il est inutile pour l'animalier.


​Entrée de gamme - Photographes Débutants

Nous voici en présence de boitiers qui proposent un tarif très raisonnable pour commencer en photo animalière : bonne qualité d'image évidemment, encombrement contenu et poids léger. Leurs capteurs au format APS-C sont plus grands que ceux des compacts ou des bridges. Cela donne des fonds bien flous et une montée en ISO sans trop de bruit numérique. 

Par contre, à ce tarif, certaines caractéristiques sont absentes. Un capteur plus petit que du plein format, une vélocité générale moyenne, ainsi qu'une conception n'étant pas prévue pour du tout terrain et du tout temps.

1
Canon 750 D / 760 D - 710 €

On a décidé de mettre ces deux appareils conjointement car ils ont des caractéristiques très proches. Ce sont les "hauts de gamme" de l'entrée de gamme chez Canon.  Ils possèdent un capteur APS-C de 24,2 Mpx associé au moteur de traitement (le processeur) Digic 6. L'autofocus a 19 points en croix ce qui assure une mise au point rapide et précise. La montée en ISO peut aller jusqu'à 12800 mais mieux vaut se limiter à 3200. Ils ont une construction solide. Ils délivrent tous les deux des images superbes avec une très bonne gestion de l'exposition. Pour 100 € de plus, préférez le 760D qui possède une meilleure ergonomie, le WIFI, l'écran tactile et un écran secondaire sur le dessus. Petit bémol pour les deux : le déclenchement est bruyant.

2
Nikon D5500 - 600 €

Ce Nikon D5500 est sans aucun doute un des meilleurs reflex du moment pour les débutants. Il possède des caractéristiques excellentes pour ce prix, avec notamment un écran tactile et le WIFI (même si ces deux fonctions ne sont pas aussi abouties que des modèles plus haut de gamme). Il délivre des images de très bonne facture grâce à son capteur de 24,2 Mpx et son processeur Expeed IV. La montée en sensibilité est bien maitrisée jusqu'à 3200 ISO

2
Pentax K-S2 - 590 €

On aurait tort d'ignorer les reflex des marques autres que le duo hégémonique. Vous savez sans doute que je travaille avec Pentax K-3. Un excellent appareil. Vraiment. Certes, le parc d'objectifs est moins fourni que chez "Canikon" et le marché de l'occasion aussi.  Mais si vous n'êtes pas un farouche partisan du camp Nikon ou Canon, le K-S2 propose une excellente alternative pour débuter dans le monde du reflex. De nombreux points forts en font un très bon appareil : le WIFI, un viseur 100 %, qualité d'image impressionnante, bonne montée en ISO, construction tout temps, et système de stabilisation intégré au boitier (tous les objectifs se retrouvent ainsi stabilisés).


Milieu de gamme - Photographes Débrouillés

Une famille de reflex qui possède encore un budget raisonnable. Idéal pour les curieux de photo animalière et ceux qui commencent vraiment à aller loin dans la pratique
.

Ce sont des boîtiers reflex au capteur APS-C, avec des caractéristiques qui commencent à être idéales pour le photographe animalier : rafale rapide, écran orientable, boîtiers résistants et tropicalisés, mais assez légers avec de nombreux réglages importants pour affiner sa prise de vue.


canon70d
1
Canon 70D - 890 €

Les progrès sur les boitiers vont très très rapides. Et les discours marketing des marques bien rodés font passer les modèles précédents pour de vieux coucous dépassés. Ne tombez pas dans ce piège là. Avec la sortie du 80D (cf. ci-dessous), ce 70D pourrait ne plus valoir le coup. C'est faux. Amusez-vous à relire les tests écrits à sa sortie. C'était un appareil très aboutit ... et il l'est encore ! Autofocus performant, excellente gestion du bruit jusqu'à 3600 ISO, rafale à 7 im /s, mode silencieux, capteur de 20,2 Mpx. Et la sortie de son successeur le 80D fait baisser le prix ! Un excellent rapport qualité prix. 

2
Canon 80D - 1140 €

Le nouveau reflex de Canon était très attendu. Il doit non seulement succéder au brillant 70D mais aussi continuer l'excellente lignée des EOS à deux chiffres : 10D, 20D, 30D, 40D. Tous ces boitiers qui ont comblé de nombreux photographes. Cette série offre des caractéristiques de haut niveau. Le 80D, encore plus que ses prédécesseurs, est taillé pour la photo animalière : rafale cadencée à 7 im/s, plage de sensibilité de 100 à 16 000 ISO, nouveau système Autofocus à 45 collimateurs croisés. Plus récent que le 70D, un peu plus performant, mais aussi plus cher ...

3
Nikon D7200 - 900

Construit sur les excellentes bases du réputé D7100, ce reflex est très polyvalent et offre évidemment des images d'excellente qualité. D'une construction solide et résistante aux intempéries, il est taillé pour l'outdoor. L'ergonomie est aux petits oignons et très bien pensée. Le véloce processeur Expeed IV, le nombre de collimateurs (51 dont 15 en croix), la rafale de 6 i/s et la très bonne gestion de la sensibilité font du D7200 est reflex 5 étoiles !

DANS NOTRE SAC PHOTO

4
Pentax K-3II - 990 € 

J'utilise Pentax depuis des lustres. Les reflex de cette marque sont de vrais baroudeurs. Le K3II tient la dragée haute à ses homologues Canon et Nikon ci-dessus. Ses fonctionnalités sont d'un très bon niveau : pas de filtre passe-bas pour un piqué optimal, stabilisation avancée, plage de sensibilité de 100 à 51 200 ISO, module GPS et WIFI, Autofocus de 27 collimateurs dont 25 en croix, rafale cadencée à 8,3im/s, 92 joints de protection ... Bref, du top niveau pour l'animalier. Attention ... il n'a pas de flash pop-up intégré. Inutile pour certains, important pour d'autres, il faut en tenir compte. 


Gamme Semi pro - Photographes Avertis

Ces reflex affichent des tarifs évidemment moins serrés que la précédente catégorie. Ils sont conçus pour les amateurs éclairés de photo animalière. 

Une technologie égale aux boitiers full-frame (capteur plein format qu'on détaille juste après) mais utilisant un capteur APS-C. 20 Mpx, excellents capteurs, nombre accru de collimateurs, un auto-focus plus performant, double emplacement de cartes mémoire, utilisation en faible luminosité avec une bonne montée en ISO, rafale 10 images/seconde, vidéo 4k, mécanisme durable testé pour plus de 100 000 déclenchements, boitiers tropicalisés.
 Bref, ce matériel affiche des caractéristiques véritablement pro.

DANS NOTRE SAC PHOTO

1
Canon 7D Mark II - 1490 €

​Il est sans doute le meilleur reflex Canon à capteur APS C à ce jour. Des fonctions de très haut niveau sont présentes : étanche, autofocus rapide et précis sur les sujets en mouvement, gestion de l'exposition idéale dans la grande majorité des situations, photos exploitables même jusqu'à 16 000 ISO. Bref, le Canon idéal pour la photo animalière. Et même si vous aviez déjà le 7D, le passage au 7D Mark II vaut largement le coup. 

2
Nikon D500 - 2290 €

​Voici le tout nouveau reflex de Nikon. Il se positionne clairement dans la catégorie expert-pro et seul son capteur APS-C le différencie de son grand frère Plein Format D5. Il s'est fait attendre de longues années depuis le D300. Sa sortie ravie les Nikonistes tant ses caractéristiques sont alléchantes : capteur 20.8 Mp, sensibilité de 100 à 51200 ISO, nouvel autofocus hyper rapide à 153 collimateurs, rafale cadencée à 10 im/s, protection tout temps, écran orientable, .... Le nec plus ultra au format APS-C pour le photographe animalier. 

NOTRE SÉLECTION DE BOITIERS PLEIN FORMAT

On les appelle également plein format, car leur capteur est environ 2,5 fois plus grand que celui d’un APS-C, et reprend à l'identique la taille de la pellicule. Les photosites qui constituent le capteur sont plus performants pour une meilleure qualité d’image. 

Sa profondeur de champ plus courte en fait un excellent allié en photo animalière. En effet, le bokeh (le flou d’arrière-plan) est plus prononcé et harmonieux, faisant mieux ressortir le sujet (sachant que tout dépend aussi de l'ouverture utilisée).


Le viseur est souvent plus grand et couvrant tout le champ, ils ont une qualité de fabrication très haut de gamme, sont mieux tropicalisés, acceptent des centaines de milliers de déclenchements. 
Ils ont un choix d’objectifs bien plus qualificatif.

Les trois reflex que nous avons choisis se situent dans les prix de leurs cousins APS-C semi-pro.
 Ce sont généralement les mêmes techniques embarquées mais seule change la taille du capteur.
 Qui vous l'aurez compris intervient directement dans la qualité de l'image finale. 

Gamme Semi pro - Photographes Avertis

1
Canon EOS 6D - 1590 €

​Un des reflex plein format les plus abordables du moment. Certes, il est pas aussi pourvu en fonctionnalités que le 5D MK III. Mais son rapport qualité - prix est imbattable.  Les amateurs avancés vont adorer le 6D. Il délivre des images RAW avec une quantité incroyable de détails, et la plage dynamique couverte est impressionnante. L'autofocus n'est pas le plus véloce de la gamme mais il fait le job. Le capteur Plein Format à 20,2 Mpx permet une montée en sensibilité jusqu'à 25600 ISO avec des images exploitables ! Un reflex idéal pour entrer dans le monde du plein format.

2
Nikon D610 - 1300 €

Ce D610 est le reflex plein format le plus abordable chez Nikon. C'est l'occasion de passer au plein format sur du Nikon et à ce prix là, c'est une vraie bonne affaire. Comparé point par point avec le D750, il marque c'est vrai un peu le pas. Mais quel écart de prix ! Dans l'absolu, l'autofocus du D610 est réactif et accroche le sujet même en basse lumière, le boitier est plutôt réactif, l'ergonomie est éprouvée, la montée en ISO très maitrisée jusqu'à 3600. Pour celui qui veut s'offrir un premier plein format à prix contenu, c'est celui-ci qu'il faut ! 

3
Pentax K-1 - 1990 €

​Voici le tant attendu reflex Plein Format de chez Pentax. Il ne sera disponible que fin avril 2016. Alors comme Pentax a toujours produit des boitiers de baroudeurs, on ne pouvait qu'en parler ! Et cela permet de montrer qu'on peut aussi sortir du duo Canon - Nikon. Toutes ses spécifications sont connues mais pas de tests complets disponibles pour l'heure. Sachez tout de même qu'il possède de sérieux atouts : tropicalisation, nouvelle stabilisation sur 5 axes, capteur plein format de 36,7 Mpx, écran LCD orientable original, assistance d’éclairage par LED, sensibilité de 100 à 204 800 ISO. Le test récent de la référence du genre, DxOMark, a déclaré que le capteur du Pentax K1 était le 3ème meilleur jamais testé sur leur site. Une sacrée performance pour un reflex à moins de 2000 €

Gamme Pro - Photographes Exigeants

DANS NOTRE SAC PHOTO

1
Canon 5D Mark III - 2250 €

Il était reproché au 5D Mark II un certain manque de vélocité, tant du coté de l'autofocus que de la rafale. Les ingénieurs de chez Canon ont rectifié le tir. Le Mark III bénéfice d'avancées majeures dans ces domaines. L'autofocus est sans faille tandis que la rafale monte jusqu'à 6 im/ s. La sensibilité n'est pas en reste avec une qualité d'image excellente même à des ISO élevés. Son capteur de 22,3 Mpx peut sembler juste pour certains. Surtout comparé aux 36 Mpx de son concurrent direct le Nikon D810 (cf. plus bas). La plupart des photographes s'en contenteront largement. Bref, c'est un boitier très sérieux, bien né, et surtout parfait pour l'animalier. 

2
Nikon D750 - 2000 €

Le Nikon D750 est plus adapté à la photo animalière par rapport au D610. Certes il est plus cher. Mais l'autofocus est plus performant avec ses 51 collimateurs et sa capacité à faire le point en très basse lumière. Tout comme sa réactivité générale excellente. Sa montée en sensibilité est juste remarquable et à 12 800 ISO et les fichiers RAW sont largement exploitables. Son écran inclinable et sa construction tout temps sont d'autres atouts. Plus pointu que le D610, bien moins cher que le D810 (cf. ci-dessous), il possède peut être le meilleur rapport qualité - prix des pleins formats Nikon. 

nikon D810
3
Nikon D810 - 2800 €

Disons le tout de suite, Nikon avait frappé très fort avec la sortie du D800. De très nombreux photographes animaliers l'ont adopté sans regrets. Les changements apportés sur son successeur le D810 sont minimes ... mais d'importance ! Le capteur plein format de 36,3 Mpx est évidemment présent. Le niveau de détails qu'il délivre est impressionnant. Le bruit au déclenchement est doux et silencieux, la gestion du bruit à haut ISO est remarquable, tout comme l'autofocus sensible à basses lumières. La rafale reste par contre un peu juste à 5 im/s pour les sujets en mouvement. Et puis ... 36 Mpx ... ça peut faire ramer pas mal d'ordis ou saturer des disques durs !!

Gamme Pro - Photographes Experts

nikon D810
1
Nikon D5 - 7000 €

À sa sortie, le D4s avait impressionné. Force est de constaté que l'annonce du D5 a aussi frappé les esprits. D'abord sur la plage de sensibilité utilisable. Il peut  monter jusqu'à 3 280 000 ISO !!!! Au delà du record, ce chiffre permet d'espérer des images parfaitement exploitables dans les sensibilités élevées. Le rêve pour l'animalier. Sinon, d'autres améliorations sont présentes : écran tactile, 153 collimateurs AF dont 99 croisés, 12 im / s avec suivi AF, processeur dédié à l'AF, ... la liste des nouveautés est longue comme le bras. Un sacré boitier pour l'animalier pour un sacré duel à distance avec son homologue de chez Canon (cf. ci-dessous). Mais le prix est salé, et il faudra être très très très sage pour compter sur le Père Noël. :-)

nikon D810
2
Canon 1Dx Mark II - 6200 €

Voici le produit phare de Canon. La première chose à dire est le grip vertical intégré : l'ergonomie est optimale que ce soit en prise de vue portrait ou paysage. Ça en fait un reflex lourd et encombrant. C'est le prix à payer pour un tel confort d'usage. Les améliorations par rapport à son prédécesseur sont notables. Un nouveau processeur plus rapide, un capteur de 20 Mpx (résolution qui semble être un excellent compromis sur un 24x36), gestion de mesure de la lumière plus performante, rafale poussée à 14 img / s, gestion des hautes sensibilités améliorées, toujours 61 collimateurs AF mais sensibles jusqu'à f/8. Sur le papier c'est quasiment un sans faute pour l'animalier. Normal, ce boitier est conçu pour les photographes pro au bord des terrains de sport. Bon, le prix affiché est lui aussi musclé. 

NOTRE SÉLECTION DE BOITIERS HYBRIDES

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un hybride ? Ce n’est pas un organisme génétiquement modifié, quoi que … :-)

Les Hybrides ont été créés par les fabricants d’appareil photographique pour diminuer l’écart qualitatif entre les appareils compacts et les reflex. En gros, l'idée (mis à part celle de nous faire acheter toujours plus de matériel) était de délivrer des photos d'aussi bonne qualité qu'avec un "gros" reflex. Mais avec l'encombrement en moins

Pour résumer, un hybride est un appareil photo relativement, plus petit et plus plus léger qu'un reflex classique, tout en bénéficiant des avantages des changements d'objectifs et d'un capteur numérique de grande taille.

Alors comment les constructeurs y sont-ils parvenus​ ? En modifiant la structure même des appareils. 

Les reflex numériques actuels utilisent la même technologie optique que ceux de l'époque argentique (qui n'est pas si lointaine que ça tout de même). La lumière traverse l'objectif, entre dans le boitier, rebondit à 90 ° sur un miroir puis sur un pentaprisme optique. La trajectoire de la lumière ainsi déviée permet donc de prévisualiser la scène dans le viseur. Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, le miroir bascule vers le haut pour ne plus dévier la lumière. Elle file alors tout droit "imprégner" le capteur numérique. Cette technologie existe depuis les années 1950.

Très efficace, rapide et naturelle, cette visée optique comporte tout de même des défauts. Elle alourdit et grossit l'appareil ! Et oui, il faut bien rentrer tout ce jeu de miroirs dans le boitier. Ajoutez à cela le mouvement du miroir qui génère du bruit et des vibrations. Bref, certains se sont dit que la suppression du miroir et du pentaprisme ne serait pas si mal. ​

pentaprisme

Coupe transversale d'un appareil photo reflex Objectif Miroir abaissé - source Wikipédia

Mais voici l'arrivée des fameux Hybrides ! Un capteur numérique aussi performant que dans un reflex. Des réglages aussi poussés et efficaces. Sans le système optique lourd et encombrant !

D'où cette question : comment prévisualiser la scène dans le viseur, sans pentaprisme ?

C'est là que les progrès technologiques fulgurants entrent en jeu ! Dans un appareil photo hybride, la lumière passe à travers la lentille (là, c'est comme sur un reflex) puis file directement sur le capteur numérique. Celui-ci capture un aperçu de l'image et l'affiche, soit sur l'écran LCD au dos de l'appareil, soit dans le viseur numérique. Là où vous mettez votre oeil.  

comparatif_reflex_hybride

Voici pourquoi un hybride peut être aussi compact par rapport à un reflex - source Wikipédia

Un tel viseur numérique offre pas mal d'avantages. Il permet :

  • ​d'afficher beaucoup d'informations
  • de voir directement les effets des modifications des réglages
  • de voir la photo prise sans décoller l'oeil du viseur. 

Il a cependant des défauts (rien n'est jamais parfait !) :

  • ​en cas de très faible luminosité, il affiche une image dégradée
  • une  petite latence peut être perçue avec des sujets rapides
  • à l'heure actuelle, le confort de visée n'est pas aussi abouti que celui d'un reflex

Compte tenu de tout ça, quel hybride choisir ?

Le marché propose pléthore de modèles. Tout y est, pour tous les niveaux, tous les budgets et tous les types de photographie. 

Les hybrides sont très souvent conçus pour la photo-reportage. Compacité, légèreté, maniabilité, discrétion : tous les ingrédients sont réunis pour coller à ce type de photo. Mais pour la photo d'action en général, et la photographie animalière en particulier, les hybrides sont-ils adaptés ? 

La réponse est OUI, mais ... Et je ne tournerai pas autour de l'objectif du pot : ​les références conçues pour répondre aux exigences des photographes animaliers sont dans le haut de gamme. Car les contraintes sont coûteuses à contourner : 

  • Autofocus (très) rapide
  • Capacité à faire le point sur un sujet en mouvement et le suivre
  • Fréquence de rafale élevée
  • Montée en sensibilité maitrisée
  • Boitier tropicalisé et résistant
  • Et surtout : présence de longues focales lumineuses chez le constructeur

C'est clairement sur ce dernier point que les hybrides sont en retrait face aux reflex. Puisqu'une des raisons d'être des hybrides est la compacité, les constructeurs tardent à lancer des téléobjectifs lourds et encombrants. Sony propose un 70-200 mm f/2.8 séduisant mais avec une focale un peu courte pour l'animalier pur. FujiFilm sort quant à lui un 100-400 mm dont l'ouverture f/5.6 à 400 mm est insuffisante pour les plus exigeants. 

Un parc étendu d’objectifs, un grand assortiment de longueurs de focale avec un éventail d’ouvertures différentes pour satisfaire toutes les demandes, est primordial. C’est pour cela que nous conseillons actuellement les Reflex APS-C ou full-frame pour la photo animalière.

Malgré tout, nous avons considéré que ne pas vous proposer de modèles d'hybrides serait une erreur. Nous pensons que vous devez avoir en tête le plus d'informations pour prendre la bonne décision ! 

FujiFilm X-T1
1
FujiFilm X-T1 - 1079 €

L'autofocus est rapide, l'obturation electronique permet des vitesses de 1/32000 s (!!), suivi du point AF efficace, mode rafale de 8 im /s, boitier résistant aux intempéries, accès aux réglages directement par de nombreuses molettes, écran orientable, plage dynamique efficace. Autant de caractéristiques séduisantes pour le photographe nature et macro. Mais ce qui peut vraiment vous faire craquer, ce sont les émulations de films argentiques comme Provia, Velvia ou encore Astia. Des possibilités créatrices plus qu'intéressantes. Pour l'animalier pur et dur, FujiFilm vient de sortir le FUJINON 100-400 mm f/4.5-5.6 stabilisé et tout temps. Nous n'avons pas testé ce duo, mais sur le papier, il est très alléchant ! 

sony_a6300
2
Sony A6300 - 1260 €

Sony le présente comme l'hybride avec l'autofocus le plus rapide au monde. Voyez un peu : mise au point automatique de 0,05 s grâce à 425 collimateurs actifs. Le leitmotiv de Sony est apparement de vous aider à ne rien rater des "instants décisifs". Le suivi AF couplé à la rafale jusqu'à 11 im / s sont là pour ça. Excellente gestion du bruit jusqu'à 6400 ISO pour des photos en conditions lumineuses faibles. Le mode (vraiment) silencieux pourra aussi être appréciable. Les premiers tests montrent qu'il est très bon pour la photo d'action. Bon, quelques défauts sont toujours présents comme l'absence d'écran tactile, ou quelques points d'ergonomie perfectibles. Mais avec la sortie récente du 70-200 mm f/2.8 stabilisé et tout temps (pas donné !), ce Sony 6300 mérite franchement le détour.

CONCLUSION

Karin et moi espérons que vous avez trouvé ce guide ultime du boitier pour la photo animalière utile. Si jamais vous êtes passé par les liens Amazon de cette page pour faire vos achats, à nouveau merci !

Une dernière recommandation d'importance. J'ai coutume de dire (et je ne suis pas le seul !) que le matériel ne fait pas tout. Alors même si cette page ne parle que de ça, ne vous prenez pas trop la tête sur l'équipement que vous utilisez. Comme le dit si bien Kyriakos Kaziras : "l'élément le plus important se situe quelques centimètres derrière l'appareil. C'est le photographe ! "

Je vous assure que vous êtes capable de faire des photos étonnantes avec le matériel que vous avez en ce moment. Oui, celui là même que vous estimez dépassé. Certes, un nouveau modèle plus perfectionné peut vous aider. Mais ne perdez surtout pas de vue que le moyen le plus efficace de progresser en photo animalière est d'apprendre et de pratiquer encore et toujours

Justement, pour apprendre la photo animalière, rien de mieux que d'intégrer le Centre de Ressources gratuites du blog. Vous y trouverez des tonnes de guides, conseils, vidéos et autres contenus exclusifs qui n'existent nulle part ailleurs ! 

Enfin, si vous avez des questions, si vous avez vu une erreur, si vous voulez simplement faire une remarque utilisez les commentaires ci-dessous, réponse assurée ! :-)

Juste un grand merci à Armel (le fidèle lecteur ... c'est lui) pour sa précieuse relecture. ​

CHOISIR SON OBJECTIF PHOTO


Cliquez ICI pour accéder au dossier COMPLET pour bien choisir votre objectif photo

Website Malware Scan